DOMAINE MAS DE LIBIAN

Publié le 25/04/2024 Châteauroux
Actualités

Quand Stéphanie (ma femme), alors à l’Université de Suze la Rousse, m’a fait gouter les différentes cuvées de ce domaine, je me suis  adossé à ma chaise, mis mes deux poings sur la table et je lui ai dit : «  Alors ça……. C’est bon !!!! » Outre ce commentaire très technique et pointu pour un mec qui a derrière lui un quart de siècle de métier, j’avais été époustouflé par ces 3 cuvées du millésime 2012. Quels que soient les assemblages proposés de syrah, de grenache, de mourvèdre, l’ensemble était certes, dense, floral mais rendu digeste par une élégance, une fraicheur digne de très grands vins de Loire.

Ferme et « autoritaire »,  j’ai alors tout de suite demandé  à Stéphanie de rentrer en contact avec ces gens afin de vite réserver un lot de quilles…. Ce qui a été fait, illico presto de retour dans cette belle Vallée du Rhône pour l’acquisition de son diplôme universitaire.

Mais qui sont ces gens qui se cachent derrière ces vins ?

Et bien ces gens, ce sont 2 femmes. Deux sœurs, Hélène et Catherine, aussi belles qu’elles sont déterminées, bosseuses, organisées.

Elles ont pris la suite de leur papa, Jean-Pierre THIBON, ravi de voir ses 2 filles prendre les rênes de son domaine chéri ainsi que du cheval de travail, Nestor. Les filles THIBON perpétuent, pérennisent le travail de la famille en passant beaucoup de temps dans les vignes aidées par les conjoints, les enfants, le papa et la maman. Je parlais d’une affaire de famille…..n’est-ce pas !

Les vignes plantées sur les anciennes terrasses du Rhône n’ont connu que la culture biologique. Cette philosophie est ancrée dans cette famille très unie depuis des générations. Les sols argilo-calcaires, mélangés de galets,  voir, pour certaines parcelles, recouverts  d’un mètre de galets roulés ont toujours été travaillés, labourés et n’ont jamais gouté au doux parfum des désherbants.

En 2005, ces deux « bouts » de bonnes femmes ont eu la certification DEMETER pour leur travail, leur accompagnement en biodynamie.

6 vins nous sont offerts pour nous régaler. Un blanc, un rosé et 4 rouges.

Ces vins maintenant dans nos caves berrichonnes ( Steph a très bien fait son travail, comme d’hab.) ne sont acquis que sur réservation. Mes allocations annuelles sont généreuses. J’en suis très fier car Hélène ne distribue pas ses vins sans connaitre le destinataire (un peu de prétention, ça fait pas de mal….)

Même si précédemment, j’ai écrit que ces vins se goutaient très bien, il y a des cuvées qui sont proposées pour être bues et appréciées à très court terme et les autres à conserver.

  • Le rosé (1/3 de syrah 1/3 de  grenache 1/3 de counoise) est très fin. La finesse et le fruit ne se dévoileront que si le vin est servi frais mais surtout pas glacé.
  • La cuvée CAVE VINUM, le blanc est le symbole même de l’élégance. Composé de 40% viognier, de 40% roussanne et de 20% clairette, cette cuvée de blanc sera  réservée à l’ouverture mais se transformera, vous charmera après quelque temps  d’aération mais gardera de la distance si vous ne la sublimez pas avec un plat de son rang. Quelques filets de rougets par exemple, parfumés avec une délicate huile d’olive révèleront le vrai visage de cette bouteille. Beauté, caprice : ça vous fait penser à qui, messieurs ?
  • Et la fameuse cuvée, tant recherchée, « LE VIN DE PETANQUE » est un régal pour cette bouteille classée en « vin de table ».  Issue en majorité de grenache (75%) et accompagné de syrah, de mourvèdre et de counoise, cet assemblage de 2015 est d’un très haut niveau. Il est frais (on y revient), plein de fruits et d’une très jolie amplitude. Une bouteille par personne……et par repas bien sûr !

Pour les curieux (comme nous) qui veulent en savoir plus, la cuvée BOUT’ZAN est composée en majorité de grenache noir (75 % et 25 % syrah) et accompagnée de syrah plantée sur les terrasses argilo-calcaires. La cuvée KHAYYAM provient des terrasses recouvertes de galets roulés et est composée pour le 2015 de 75 % grenache noir, 12 % de syrah et 13 % de mourvèdre.

Et même si ce que je vais vous écrire ne sont …. que des paroles et des conseils de « commerçants »….. Je vous convie à venir nous voir ou de nous commander ces vins par phone ou par le net : c’est réellement BON et très raisonnable financièrement. Mais encore une fois, ce sont des conseils de commerçants……. 

Et la 4ème cuvée de vin rouge me direz-vous ?

SI je vous dis presque 100% de magnifique Mourvèdre,  sur des rendements de moins de 15 hecto/hectare, élevé dans de magnifiques ½ muids. Son nom : LA CALADE.

La bouteille la plus chère du domaine, certes, mais quand on aime le Mourvèdre, le Grand Mourvèdre………

Je vous souhaite plein de bonnes choses et beaucoup de plaisir.

Merci

ERIC RAFFAULT